Chronique de l'album par ConcertAndCo

26.10.2019

Vincent Premel ? Je suis tombé dessus un peu par hasard au festival du Chant de Marin à Paimpol cet été ... grâce au Juke croisé là-bas qui me l'avait vivement recommandé et me l'a présenté au détour d'un quai. Pour fêter une bonne dizaine d'années de musique déjà, au sein de De Poil de 2006 à 2012 (2 albums, 300 concerts) puis de La Petite Semaine toujours en activité (3 albums, 400 concerts), Vincent Premel a décidé de sortir son premier album "solo" (comprendre sous son nom). Aussi a-t-il choisi dans son répertoire et dans celui des gens qu'il admire (comme Michel Tonnerre) ses plus belles chansons sinon en tout cas ses plus emblématiques ; celles qui le racontent le mieux. Lui parle de "carnet de bord" mais on n'est parfois pas très loin du "journal intime". Vincent est breton, et si à ce jour il n'est plus marin il continue à le chanter comme d'autres avant lui (j'allais commencer à donner des exemples mais me suis ravisé car sinon j'aurais fini par lister tous les chanteurs bretons). Si les thèmes et sujets abordés, autour des voyages et des rencontres, sont vraiment classiques (ce qui n'est pas négatif ici) en revanche musicalement ça part dans tous les sens (ce qui n'est pas négatif ici, au contraire). Bien entouré il nous propose ainsi 14 morceaux de chansons (il parait qu'il ne faut jamais dire "chanson" dans une chronique car ce n'est pas vendeur) de tous styles qui se rapprochent parfois de ce que font des groupes aussi variés que La Rue Ketanou, Zebda, Manu Chao ou encore Moussu T e lei joventz (et toute la clique marseillaise avec qui il a l'air d'entretenir de bons rapports si on en juge par le morceau A Marseille et le fait qu'il les reprend parfois sur scène). Toutes ses compos se marient très bien avec les 3 reprises de l'immense Michel Tonnerre (à qui il avait déjà dédié un spectacle) habilement disséminés dans le disque. Si pour ceux qui le suivent depuis longtemps ce disque aura peut-être des allures de compilation de luxe pour tous les autres (dont je fais partie) c'est un très joli disque, plein de fraicheur, de bonne humeur et de profondeur, qui s'écoute et se réécoute sans lassitude et qui fait même danser les enfants.

21 juin 2019 (Vincent Premel - IDO Productions. - L'autre distribution)

 

http://www.concertandco.com/critique-album/vincent-premel/un-cafe-une-biere-ou-un-tour-du-monde/12738.htm?fbclid=IwAR37_Ar1jg0ONJ81ninBvX16Z1Ko68JpOhY-y5_UyXK1Sq0eI7Pf46-zWKE

 

 

 

Please reload

Les derniers posts

Please reload

© 2015-2019 Barlavento Records - Tous droits réservés